Héraclès : un héros culturel

Nous allons ici nous intéresser à tous les mythes et fonctions qui ont été attribués à Héraclès à l’époque archaïque. L’article « Héraclès, D’une rive à l’autre de la Méditerranée. Bilan et perspectives » provient de l’ouvrage Héraclès, héros et dieu (Mythe et histoire) qui est issu d’un colloque qui a eu lieu les 15 et 16 septembre 1989. Il a été écrit par Elisabeth Smadja, professeur spécialisée en histoire antique à l’Université de Franche-Comté et faisant partie du CNRS. Cet article est disponible sur le site de revues en ligne Persée.

Héraclès apparaît comme un mythe à l’origine de la société indo-européenne : il permet l’acquisition des techniques de l’agriculture et de la domestication des animaux. C’est aussi un mythe d’initiation : initiation du guerrier et initiation à la connaissance. Il possède également le rôle d’un médiateur entre la culture et un monde sauvage étranger et démoniaque, tout comme il est le médiateur entre le monde des hommes et l’Au-delà. Nous avons déjà abordé cet aspect dans l’article portant sur l’extrait de Colette Jourdain-Annequin « De l’espace de la cité à l’espace symbolique. Héraclès en Occident ». Toutes ces significations idéologiques que la société grecque archaïque donne à Héraclès montre qu’elle se conçoit comme une culture supérieure aux autres qu’il faut conquérir, à l’image d’Héraclès combattant ses ennemis.

La question se pose alors de savoir si le mythe d’Héraclès trouve son origine au paléolithique ou s’il a été réécrit à l’époque classique, ce qui n’est pas encore résolu.

Héraclès est surtout représenté combattant des animaux, fantastiques ou non, et les capturant : il domine la nature aussi bien que ce qui est mythique. C’est « l’équivalent iconographique d’un discours épique », selon la formule d’Élisabeth Smadja.

Enfin, Héraclès permet aussi de s’approprier les territoires grecs, de se justifier lors de conquêtes : Héraclès est le héros vainqueur, colonisateur et civilisateur. De plus, l’enracinement de son culte sur de nouvelles contrées permet de les dominer en instituant des temples pour le célébrer. Héraclès apporte donc des mythes majeurs à la Grèce archaïque, qui permet de la civiliser.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s